moved here

Prendre conscience de la puissance de la lutte et de la foi vécue

15 janvier 2016

2016_15_01_P&P_Photo1L’équipe JCAP sur la Réconciliation avec la Création (Traduction de Setibo Batuzolele, SJ)

Le Cercle des Scolastiques et Frères (The Scholastics and Brothers Circle, SBC) de la Conférence jésuite d’Asie-Pacifique (JCAP) a sélectionné la réduction et la gestion des risques de catastrophes (Disaster Risk Reduction and Management, DRRM) comme thème leur atelier annuel pour 2015 et pendant 12 jours en Décembre. Ils se sont réunis à Tacloban, à Leyte, aux Philippines en s’engageant directement avec les communautés, les gouvernements locaux, les groupes de l’Eglise et ont appris comment les gens se relèvent et participent activement à la reconstruction et à la réhabilitation.

Le protocole JCAP-DRRM  était le but visé et a aidé à développer le cadre de réaction post-catastrophe. Le protocole consiste à apprendre comment agir comme étant unis dans le plus large réseau jésuite pour prendre des décisions qui engagent tout le monde et coordonnent l’action pour plus de cohérence dans un mouvement d’action commune.

Grâce à cette rencontre organisée par la JCAP sous le signe de la réconciliation avec l’œuvre de la création, les scolastiques ont bénéficié d’un contexte et d’une expérience plus concrets de la DRRM pour une meilleure préparation sociale et une intégration dans la région d’Asie-Pacifique considérée comme l’une des plus vulnérables aux effets du changement climatique. Des réflexions quotidiennes sur Laudato si’ ont permis de voir la réaction aux catastrophes comme faisant partie d’une écologie intégrale qui se soucie de la planète et accompagne les plus vulnérables qui sont en marge de la société. Ce fut également l’occasion d’examiner les préparatifs de la 36ème Congrégation Générale et l’Appel du Roi Eternel.

L’expérience de Leyte était un point d’attention où les communautés ont le plus souffert du typhon Haiyan en Novembre 2013, en particulier des tempêtes, des vents violents et des inondations. En petits groupes, la réduction des risques de catastrophe a été discutée dans le contexte de sécheresse, de feu, d’éruptions volcaniques, de tremblements de terre, et de fusion nucléaire, ouvrant un éventail de catastrophes auxquelles les communautés pourraient être exposées.

Entre autres événements extrêmes, les inondations pourraient dominer la région d’Asie-Pacifique. Par ailleurs, il y a la sécheresse et de nouvelles zones inondées qui sont très importantes à surveiller pour ceux qui vivent dans la région, comme au Cambodge et au Vietnam. Les scolastiques ont échangé et discuté des effets des catastrophes, aussi du contexte socio-culturel et des services écologiques ainsi que de comment ceux-ci sont appelés à s’améliorer dans 20 ans par rapport au changement climatique progressif. Il y avait aussi des discussions sur les centrales nucléaires vieillissantes qui sont une autre forme de catastrophe en Corée et au Japon. Plusieurs régions ont été touchées par des tsunamis, des éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des glissements de terrain, et l’élévation du niveau de la mer – mais avec foi, on a réalisé que les gens ne se laissent pas faire.

On a appris que le problème est plus profond que la catastrophe, étant donnée la durée de la vulnérabilité sociale de tant de personnes en Asie-Pacifique. La foi est la principale source de guérison, reliant l’esprit de confiance en Dieu et l’espérance de la communauté. En voyant comment fonctionne l’espérance, les scolastiques ont gagné en espérance et en énergie en voulant entreprendre des actions significatives. Nombre d’entre les scolastiques ont entendu parler de telles catastrophes, mais n’attendaient pas rencontrer de l’espérance chez les gens! Ils se disent avoir maintenant expérimenté l’Eglise d’une manière toute différente, donnant la vie dans une nouvelle et humble présence au milieu du peuple, recherchant l’espérance et prenant soin de tous. Les problèmes demeurent mais les gens trouvent espoir en travaillant ensemble.

Noël a été célébrée avec la communauté locale dans une grande joie. Et aussi la fête de Saint-Étienne et des Saints Innocents ont procuré une profonde expérience de foi. Comment semble-t-on éprouver peu de tristesse à l’égard des martyrs étant donné que ceux-ci révèlent quelque chose du mystère de la vie? Les scolastiques ont vu l’autre côté du typhon qu’ils n’auraient jamais imaginé. Là où il y eu une perte inutile des vies, un grand mystère fut expérimenté. Ils ont écouté la communauté locale, les veuves, les jeunes ainsi que les vieux; ils ont parlé des bénédictions et de l’expérience de la vie communautaire qu’ils n’avaient jamais connue auparavant, et les scolastiques ont réalisé la force de la lutte et de la foi vécue.

De riches idées ont été partagées à travers les présentations de chaque pays sans exception: la Chine, l’Indonésie, le Japon, la Corée, Myanmar, les Philippines, la Thaïlande, le Timor Leste, et le Vietnam. Ils ont partagé tout ce qu’ils avaient, mais avec une grande énergie et le désir de s’engager. Les institutions jésuites et les commissions ont été considérées comme des bases essentielles de sensibilisation et de réponse voyant comment chaque petit effort au cours de la préparation pourrait faire la différence. La coordination avec les autres au niveau local et au niveau national est importante, mais la coordination et le processus de prise de décision au sein de la société ont été compris comme étant essentiels.

Il y a beaucoup qui en savent plus sur la gestion des catastrophes, mais en tant que citoyens des pays différents, il est bon que tout le monde soit conscient et prêt à aider les pays voisins. Dans les expériences fondamentales de Leyte, l’importance de l’engagement professionnel a été remarqué, mais surtout la nécessité pour la préparation et la possibilité de simplement accompagner ceux qui souffrent. En écoutant ceux qui ont souffert, une foi profonde a été expérimentée et la manière dont une telle foi insuffle l’espérance, a été comprise.

Print Friendly

Ce message est également disponible en: Anglais, Espagnol

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *