Centre Arrupe Madagascar : Engagement et action pour l’environnement et la justice climatique

Centre Arrupe Madagascar : Engagement et action pour l’environnement et la justice climatique

Efa Ravelonantoandro

Un programme environnement et de développement durable a été établi au Centre Arrupe Madagascar (CA MDG) en 2019 qui embrasse l’appel de Laudato Si’ à prendre soin de notre maison commune à travers un engagement plus profond et plus d’action pour l’environnement et la justice climatique.

Madagascar est une nation insulaire située au large des côtes de l’Afrique de l’Est dans l’océan Indien. Madagascar est vulnérable aux impacts du changement climatique et fait partie des pays les plus exposés aux risques climatiques.

Le programme Environnement et Développement Durable ou EDD du Centre reconnaît les nombreuses pressions sur l’environnement à Madagascar entre autres la surexploitation des ressources naturelles, le trafic d’espèces rares, la déforestation, la coupe sélective.

Comme Laudato Si’ l’a exprimé, « …Étant donné l’ampleur des changements, il n’est plus possible de trouver une réponse spécifique et indépendante à chaque partie du problème. Il est fondamental de chercher des solutions intégrales qui prennent en compte les interactions des systèmes naturels entre eux et avec les systèmes sociaux. Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature. » (LS 139)

Le programme EDD a pour objectif de promouvoir cet esprit écologique, en lien avec les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU et l’environnement. En outre, il vise aussi à sensibiliser collectivement aux conséquences des politiques, des choix individuels et des modes de production sur notre environnement.

L’assistante du programme EDD, Randrianirina Mialy, partage que « le changement climatique affecte non seulement ma vie, mais la vie quotidienne de chacun. Il y a des pénuries d’eau en raison de l’augmentation de la température. Chaque jour, je vois une file de gens autour d’une fontaine publique parce qu’ils n’ont pas d’eau à la maison. Cela n’a jamais été aussi grave. La situation météorologique est perturbée. Quand il est censé pleuvoir, ce n’est pas le cas. Tant de gens sont menacés par la sécheresse et sont incapables de trouver quelque chose à manger à cause des effets du changement climatique. »

Les principales activités du Programme EDD du Centre Arrupe Madagascar

1. Les jeunes écoresponsables, un espoir pour les générations futures

Préparer les jeunes à un éco-leadership responsable, une activité majeure du programme EDD au Centre Arrupe Madagascar

Pour préparer les jeunes à devenir des leaders, des messagers et des influenceurs positifs dans la protection de l’environnement et dans l’appel à l’action climatique à Madagascar, une formation sur le leadership a été menée en octobre 2020. Au cours de cette formation, les jeunes ont rencontré Mme Baomiavotse Vahinala Raharinirina, le Ministre malagasy de l’Environnement et du Développement Durable, qui a souligné la responsabilité de chaque citoyen dans la protection de l’environnement et l’importance du lien étroit entre justice sociale et justice environnementale.

2. Ny Tranobe iombonantsika (Notre maison commune), une mini-série vidéo sur divers sujets de sensibilisation et d’éducation à l’environnement

« Kajio ny rano fa sarobidy » (Gérer l’eau rationnellement car elle est précieuse)

Avec six jeunes scouts comme acteurs principaux de la vidéo, l’inspiration de ce thème est Laudato Si’ 28 : « Le manque d’eau courante s’enregistre spécialement en Afrique, où de grands secteurs de la population n’ont pas accès à une eau potable sûre, ou bien souffrent de sécheresses qui rendent difficile la production d’aliments. Dans certains pays, il y a des régions qui disposent de l’eau en abondance et en même temps d’autres qui souffrent de grave pénurie. »

« Fako tsy miparitaka, tontolo iainana madio » (Déchets non dispersés, environnement propre)

Réalisée en collaboration avec de jeunes scouts en décembre 2020, cette vidéo partage que la protection de l’environnement commence par de petits gestes écologiques que nous entreprenons chaque jour.

« Mamboly hazo fa tsy manatsatoka » (Un reboisement avec de bonnes pratiques de plantation)

Réalisée lors de l’ouverture des campagnes de reboisement 2021, la vidéo promeut le reboisement dans la culture malagasy et encourage les bonnes pratiques de plantation.

« Tranobe iombonana » (Notre maison commune), une chanson interprétée par des jeunes chanteurs dans les rues

Les chansons sont l’un des meilleurs outils pour communiquer des messages et aider à sensibiliser, en particulier les jeunes. Le CA MDG a collaboré avec le groupe Zaza Kanto, un groupe de chanteurs de rue composé par des jeunes adolescents de 12 à 17 ans, bien connus dans tout Madagascar et même en Afrique. Cette vidéo de trois minutes a été diffusée officiellement les 20 et 21 février lors du Green Weekend 2021. Cette chanson met en avant la situation climatique et environnementale actuelle, des comportements anti-écologiques de la population, des impacts de la dégradation des forêts, de la beauté de la nature, du lien entre la nature et l’homme, l’amour de Dieu, l’importance de l’environnement et la solidarité humaine.

« Madagasikara 2050 » (Madagascar en 2050)

Est également une brève vidéo qui partage une conversation entre un vieil homme et sa petite-fille de sept ans. L’histoire se déroule dans un très beau lieu vert à Madagascar en l’année 2050. Ils discutent de l’impact positif de la protection de l’environnement, de la régénération des forêts et de la culture d’une vision « verte ».

3. Engagement dans l’action climatique et COP

Le CA MDG est membre du Groupe Thématique – Changement Climatique (GT-CC), une plateforme de la société civile à Madagascar créée en 2009 qui promeut les initiatives sur les actions de lutte (Adaptation, Atténuation, Recherche) contre changement climatique tant au niveau national qu’internationale. C’est également un groupement de partage d’expérience ayant comme principale mission la veille informationnelle. Il y a 48 institutions membres qui comprennent des organisations non gouvernementales, des ministères, des institutions financières et de recherche, des comités techniques, entre autres. Le GT-CC assiste également le Bureau National de Coordination sur le Changement Climatique (BNCC-REDD+) du Ministère de l’Environnement et de Développement Durable dans la préparation des évènements parallèles le long des conférences internationales sur le climat. Cette plateforme promeut aussi les processus de consultation avec les parties prenantes en contribuant dans les positions de Madagascar en termes de lutte face aux changements climatiques.

Sachant qu’il s’agit d’une plateforme d’échange, de suivi, de partenariat et de réflexion, CA MDG souhaite s’engager cette année avec elle et contribuer à la préparation de l’engagement de Madagascar à la COP26.

Envisager une société plus juste, un monde plus viable et un environnement plus vivable

La vision du Centre d’une « société plus juste, d’un monde plus viable et d’un environnement plus vivable » guide les activités du programme EDD en prenant soin de notre maison commune et en promouvant des actions et des réponses aux impacts du changement climatique. Parallèlement, le Centre continue de développer et de maintenir des partenariats avec des associations, des organisations et d’autres plateformes qui partagent leur vision.

M. Efa Ravelonantoandro est responsable du programme EDD au Centre Arrupe Madagascar et membre de l’équipe de travail Ecojesuit COP26. Efa peut être contacté à : csa.cp.edd@gmail.com.

Cet article est également disponible en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.