Le réseautage à l’échelle mondiale pour la justice

Le réseautage à l’échelle mondiale pour la justice

2015_10_31_Editorial_Photo1José Ignacio Garcia, SJ et Paula Sendín (Traduction de Raphaël Bazebizonza, SJ)

La Compagnie de Jésus, à travers son Secrétariat pour la Justice Sociale et l’Écologie (SJES), cherche à répondre à l’appel de la 35ème Congrégation générale (2008) à «instaurer une sorte de dialogue et de collaboration mutuelle entre ceux qui détiennent le pouvoir politique et ceux qui peinent à se faire entendre ou à défendre leurs intérêts… instaurant ces ponts, favorisant une nouvelle manière de comprendre davantage le mécanisme», et les Réseaux Internationaux de Plaidoyer Ignatien – GIAN (Global Ignatian Advocacy Networks) sont conviés à répondre.

Eu égard à l’expérience des quatre GIANs – à savoir les migrations, la gouvernance des ressources naturelles et minérales, l’écologie et le droit à l’éducation – le SJES a convoqué une réunion internationale sur le thème Réseautage pour la Justice (Networking for Justice) du 16 au 20 Novembre 2015 à Loyola (Espagne). Ce forum rassemblera les groupes de GIAN et d’autres réseaux internationaux de la Société tels que des représentants du Xavier Network et ses missions jésuites et d’autres ONG de développement, comme la Fédération internationale de Fe y Alegría, et les délégués de Foi et Justice de toutes les conférences apostoliques de la Compagnie de Jésus.

L’objectif de cette rencontre internationale est d’évaluer comment le travail en réseau a aidé la Compagnie dans sa mission de lutte pour la justice. La rencontre vise également à identifier et partager le fruit des expériences acquises et de proposer des mesures concrètes pour renforcer la collaboration. C’est une réunion qui se veut un engagement majeur dans la promotion de ce réseau mondial comme moyen de promouvoir la justice sociale.

A travers cette rencontre, on espère que le Réseautage pour la Justice sera élargi et renforcé et servira de lieu pour un échange fructueux de messages clefs, de ressources et des résultats. On comprend donc pourquoi la communication est si importante et pourquoi nous devrions être capables d’explorer les pistes, justement pour communiquer le travail de la Compagnie de Jésus au cours des dernières années grâce à ce travail en réseau.

Se focalisant sur les termes de la 35ème Congrégation Générale de la Compagnie de Jésus, qui reconnaissent que la Congrégation devrait fonctionner comme un corps universel avec la même mission, les nouvelles technologies peuvent devenir «des instruments puissants pour le renforcement et le soutien des réseaux internationaux». Notre objectif est de partager et de renforcer les capacités de chacun à consolider nos efforts, profitant pleinement de toutes les opportunités qu’offre la technologie. Cela nous permet de faire face aux défis communs en partageant une même vision. D’une part, il permet de nous concentrer sur les questions universelles tout en gardant une perspective locale et, d’autre part, il nous permet de développer des mécanismes de collaboration qui relativisent les barrières culturelles.

La réunion de Loyola offre au GIAN une opportunité pour faire une halte, réfléchir sur son parcours et analyser les réalisations et les limites évidentes de notre travail. L’expérience au fil des années nous a rendus, non seulement moins naïfs sur les possibilités de réseautage, mais aussi plus réalistes quant à notre capacité à transformer et à établir des liens qui peuvent réaliser un travail bien coordonné avec les objectifs définis et les ressources nécessaires.

Les réseaux ne constituent pas des solutions magiques. Ils ont besoin d’efforts, de nouvelles compétences et capacités, et ils sont certainement le moyen le plus efficace et le plus universel pour reconnaître nos efforts locaux. Les réseaux nous permettent de continuer à faire notre travail d’une manière renouvelée et le partager avec ceux qui sont physiquement loin, mais avec qui nous partageons la mission. Les évaluations que nous faisons à Loyola devront nous aider à définir les activités des prochaines années. Voilà pourquoi cette rencontre est importante.

La 35ème Congrégation Générale met également l’accent sur l’impact social de la technologie, recommandant que les nouvelles technologies de communication soient mises au service de l’éducation et des personnes marginalisées. Voilà pourquoi la réunion de Loyola cherche à communiquer largement les échanges et discussions, par le biais des responsables de la communication des organisations qui participent à cet évènement. Nous attendons donc impatiemment le soutien des médias sociaux qui seront des alliés importants en ces temps, ainsi que d’autres canaux de communication tels que Ecojesuit.

Par conséquent, la communication est un aspect important de notre réunion. Les participants impliqués dans ces réseaux devront être prêts à accorder de brèves interviews. Il est très important d’ajouter des ressources supplémentaires pour connecter les réseaux. Nous devons promouvoir un flux de communication réelle, qui n’est pas à réduire à un courriel anglais de la culture «dominante». Ceci limite et fragilise les aspects culturels intrinsèques des communautés locales. Les réseaux sociaux auront un rôle clé à jouer. Fondamentalement, il s’agit de reconnaître l’importance des communautés locales, leurs cultures et leurs traditions, et comment cette richesse peut être connectée avec les technologies pour promouvoir une plus grande équité.

Pour obtenir des mises à jour régulières sur la réunion de Loyola, le site web de Réseautage pour la Justice  a été lancé récemment et il y aura aussi en ligne des informations avant, les dépêches durant et après la réunion. Pour ceux qui sont intéressés dans le réseau mondial des jésuites qui ont lieu, il y a la possibilité de s’abonner à la newsletter pour les mises à jour en temps opportun. Réseautage pour la Justice peut également être consulté via Facebook  et Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.